Travaux en électricité : les prix pour refaire son installation électrique.

L’un des points les plus contraignants et les plus sensibles lors de vos travaux de construction s’avère être l’installation électrique. Ce volet nécessite un certain budget qui prend en considération les matériaux d’usages ainsi que la main d’œuvre. Pour mener à bien, une telle mission, il est impératif de recourir aux services d’un professionnel rompu à la tâche qui pourra aussi vous fournir un devis détaillé pour vos travaux de réfection de votre installation électrique. Compte tenu des proportions financières assez élevées que peuvent atteindre ces genres de travaux, des subventions peuvent être attribuées, mais sous quelles conditions ?
Quelles sont les différentes méthodes d’alimentation à prendre en considération pour l’installation électrique de votre chantier ?
Fournir un prix exact pour la rénovation électrique de votre chantier n’est pas chose d’autant plus que ce travail nécessite de prendre en considération les différents types d’alimentations disponibles.

L’installation encastrée.

Cette forme d’alimentation électrique de votre chantier est l’une des plus coûteuses dans la mesure où elle nécessite d’importantes reconfigurations. Les branchements seront logés dans vos murs et se morfondront convenablement au décor. Une méthode classique qui vaut son pesant d’or, mais qui a par contre son coût d’autant plus qu’elle nécessite beaucoup de travaux secondaires une fois la rénovation terminée. Vous serez forcément obligé de retaper vos murs pour camoufler les stigmates infligés par la rénovation, avant de les teindre ou encore restaurer la tapisserie.

L’usage des moulures et d’instruments de saille.

Une autre méthode moins chique, mais qui semble moins chère. Si vous êtes préoccupé par le volet esthétique n’optez pas pour cette méthode qui utilise des moulures électriques dans lesquelles sont voyagent les fils électriques. Une méthode qui s’apparente assez approximativement à la première version à savoir l’installation encastrée et dont la seule différence est représentée par l’aspect saillant des branchements, mais aussi le prix.
Optez pour une alimentation apparent/encastrée.
C’est en quelques sortes le résultat de la coalition des deux premières méthodes. Ce système d’installation comprendra à la fois un volet encastré et un volet apparent et par conséquent sa tarification sera comprise entre les prix des deux différentes méthodes.
Une fois votre système choisit, il vous faudra aussi régler un certain nombre de paramètres secondaires relatifs à l’accès aux combles, le type de la cloison sur laquelle devra s’opérer la rénovation, mais aussi l’état de dégradation de votre ancien réseau électrique. Des paramètres qu’il vous faudra bien évidemment associer à l’achat du matériel électrique (priorisez la qualité)qui peut se faire sans vous que vous ayez à casser la tire lire. Et enfin trouver un électricien rompu à la tâche pour un service fiable.


Comment s’effectue le calcul du prix de la rénovation de votre installation électrique ?

Sortez les calculettes, car ce volet est un cours de mathématiques dont la parole revient aux chiffres. Mais il n’est pas difficile d’exceller dans ce domaine plus que le calcul peut s’effectuer au simple chiffrage au m². Alors la formule magique est la suivante pour bien estimer le coût de la rénovation de votre installation électrique, il vous faut tout simplement multiplier la surface totale de votre chantier en m² par 80 ou 100.
Est-il possible de bénéficier d’une subvention pour vos travaux de rénovations électriques ?
Bien sûr, il vous est possible de bénéficier de subvention pour vos travaux de rénovations électriques, mais à condition qu’elles soient d’origine renouvelable. Veuillez-vous rapprochez des structures habilitées telles que le Crédit impôt, le Crédit du développement durable ou encore bénéficier des subventions Anah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *