Pose de carrelage au sol : les astuces pratiques.

C’est un exercice pas tout à fait compliqué, même s’il est vivement conseillé de confier la tâche à un professionnel du domaine, il vous est cependant possible de vous y atteler vous-même si vous êtes un bon bricoleur. Cette seule qualité ne suffit pas pour autant, il faut y greffer la maîtrise parfaite d’un certain nombre de paramètres en vue d’exceller dans le domaine. La pose de carrelage au sol se fera en quatre étapes.

Petite mise en garde.

Il est impératif de disposer avant de l’arsenal au complet constitué de truelle, de machine à couper le carrelage, des croisillons, etc. Bref, tout le matériel nécessaire pour effectuer le travail. En deuxième point, il vous faudra bien vous débrouiller à ce que le support qui doit recevoir le carrelage soit apte. Il est impératif qu’il soit plan, pas du tout humide et poreux, au risque de voir vos efforts tombés à l’eau. Il existe plusieurs systèmes de carrelages, mais dans tous les cas de figure, c’est à vous de choisir celui qui vous conviendra le mieux, et ce, en fonction de la pièce à carreler. Maintenant passons à la pose de carrelage proprement dite.

Niveau 1 : la préparation de la surface.

Ce premier niveau semble être le développement du point soulevé dans le paragraphe précédent et qui n’est autre que la préparation du terrain. C’est le premier point à régler et avec précision, vous ne devrez négliger aucun élément de ce chapitre au risque d’enregistrer des cassures et autres désagréments occasionnés par des porte-à-faux qui ne sont que le fruit d’un terrain accidenté. Veillez au maximum à l’assainissement de la surface de sorte qu’elle ne soit pas accablée par la poussière cela risque d’altérer la solidité du travail. Pour ce qui est des surfaces poreuses, veillez à faire passer une couche de mortier-colle grâce à une brosse. Après quelques moments de répit, vous pouvez entamer la pose du carrelage.

Niveau 2 : quelle méthode utilisée ?

Il existe diverses façons de procéder à la pose de carrelage, mais les plus en vogues semblent être la méthode partant du centre qui est de loin la plus courtisée ou encore commencer par le long du mur du fond. Une fois cette équation réglée, vous pouvez directement vous attaquer à la pose du carrelage sans oublier de préserver jalousement l’harmonie. Les carreaux doivent suivre un alignement parfait et pour cela vous pouvez bien évidemment vous servir des croisillons en plastiques que vous aurez à mettre à l’extrémité des carreaux. Ils ne seront enlevés que quelques minutes avant l’assèchement de la colle.

Niveau 3 : procéder au collage du sol.

Cette épreuve précède la pose des carreaux, elle consiste à éparpiller dans toute la surface à carreler le mortier-colle grâce à une truelle et de préférence par surface de 1m², cela pour faciliter la dialogue du carrelage avec la surface.
Niveau 4 : fixer le carrelage.
C’est la phase la plus importante de l’opération d’autant plus que les précédentes la préparaient. Ainsi pour cette épreuve, il vous faut tout simplement poser le carrelage que vous tapoterez avec votre maillet pour qu’il soit fixé à la colle, à la suite de quoi vous positionnerez les croisillons à chaque angle du carreau et s’en est fini pour le premier carreau. Il vous suffira tout simplement de répéter cette opération tout au long de l’exercice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *